Contournements spirituels dans les milieux du bien-être et pourquoi " tout est politique"

Ces derniers mois sur instagram je partage de plus en plus souvent à propos de justice sociale, d’écoféminisme ou de féminisme intersectionnel, d’anti-racisme et de décolonialisme... Des trucs “politiques” quoi. C’était peut-être pas ce que les gens recherchaient en s’abonnant à un compte “witchy yogi”, plein de nature, de goodvibisme et de bonnes intentions écolo... Mais le fait est que ces dernières années... bin j’ai changé. J’ai enlevé certaines oeillères, comme des lunettes teintées qui me brouillaient confortablement la vue.


J’ai toujours eu une conscience écologique et une affinité politique en ce sens. J’ai été végétarienne une majeure partie de ma vie, mais c’est en découvrant le véganisme que j’ai enlevé les lunettes spécistes que mon éducation dans cette société m’avait posées sur le nez. J’ai vu l’exploitation, les cadavres dans les supermarchés, la nonchalance... et ça a été violent. J’ai toujours été “pour l’égalité” mais j’ai mis du temps à me définir féministe, à comprendre la vraie signification de ce mot... Puis j’ai enlevé les lunettes du patriarcat et enfin vu l’éducation genrée, les double-standards, l’HIStory, les agressions. J’ai toujours été “contre le racisme”, mais je n’ai jamais eu à creuser le sujet, à m’éduquer, à écouter. D’ailleurs je ne crois pas avoir eu des personnes directement concernées par le racisme dans mon entourage avant mes 20 ans, ayant grandit en pleine campagne bretonne. J’ai suivit mon chemin, et puis un jour j’ai réalisé que j’avais encore ces lunettes du racisme systémique en plein sur la face, confortablement installée, presque inperceptibles... Seulement tout à coup ça commençait à me démanger sérieusement. Est ce que j’ai enlevé ces lunettes là? Je ne sais pas. J’espère! J’essaye. C’est un long processus de déconstruction. J’ai pris conscience d’autres lunettes. Les discriminations et injustices envers les personnes handicapées, queer, pauvres, agées, transgenres, d’une autre religion que le christianisme... sont très profondément installées dans notre société, sans que cela ne me touche personnellement plus que ça, en tant que femme blanche, bisexuelle mais vivant avec un homme, valide, neuroatypique mais sans que cela ne soit perçu, de classe moyenne, à la spiritualité “non dérangeante” etc. Attention je ne met pas sur le même plan les violences sexistes, racistes, specistes etc, mais elles ont des causes communes. Je crois que si l’on veut défendre nos valeurs, si l’on veut la justice climatique, si l’on veut préserver TOUTE l’espèce humaine et les autres formes de vie sur terre, il faut impérativement que nos combats incluent la justice sociale, que la lutte soit intersectionnelle, et aller renverser les fondements de ces injustices à la racine. Je ne dis pas que tout le monde doit être sur tous les plans, mais je pense que l’on doit garder cette “convergence des luttes” en tête pour être vraiment justes, pour être efficaces, que l’on soit militant sur le terrain ou que l’on soit lambda, que l’on se considère comme une personne Spirituelle ou pas: Notre société est politisée; donc TOUT est politique (c’est-à-dire relatif à l’organisation et à l’exercice du pouvoir). Je ne crois plus que l’on puisse dissocier le politique de la vie des êtres, que cela soit dans le domaine public ou privé. La spiritualité n’est pas une quête individuelle, l’aide et la défense des opprimés est d’ailleurs l’un des fondements du yoga. Donc dans ma vie privée et professionnelle comme dans ma vie “instagram”, j’ai envie de participer à ce changement de paradigme. Ce changement qui à débuté en moi m’a amené à revoir certaines phases de ma vie sous un nouvel angle et, le mouvement black lives matter et la crise du COVID mettant en lumière de nombreux mécanismes de #spiritualbypassing (contournement spirituel), si commun dans les domaines du bien-être, je me suis rendue compte que j’en avais été coupable bien trop souvent. Alors combien de fois ne m’en suis-je même pas rendue compte ? A cette jeune hôte couchsurfing en Chine à qui j’avais dit naïvement “Crois-y, tout est possible, toi aussi tu pourras voyager un jour si tu le veux vraiment!”; je suis désolée. A mon amie australienne à qui j’avais fait découvrir “Zeitgeist” et qui est par la suite tombée tête la première dans les méandres des complots les plus farfelus, je suis désolée. A mes proches que j’ai repris tant de fois en disant “ne dis pas ça tu vas te l’attirer!” parce que c’était inconfortable pour moi de faire face à leur souffrance... je suis désolée. Pour toutes les fois où j’ai dit et pensé: “C’est son Karma”, je suis désolée. A toutes les personnes à qui j’ai peut-être proposé une posture non adaptée, trop vite, et qui en on compris que le yoga n’était pas pour elles, je suis désolée! A tous celleux qui ne se sont pas senti concernés, inclus, pris en compte dans mes offres, je suis désolée. A tous celleux que j’ai pu blesser en utilisant les codes de leur culture sans même avoir conscience que ça pouvait être un problème, je suis désolée. A tous celleux que mon comportement d’”Eveillée” on fait se sentir moindre, je suis désolée. A tous celleux que j’ai culpabilisé au regard de leurs habitudes de consommation, je suis désolée. A tous celleux que je n’ai pas compris car je n’ai simplement pas écouté, je suis désolée. A tous celleux qui ont subi mes injonctions au bonheur, je suis désolée. A tous celleux que j’ai jugé par ignorance, je suis désolée. Heureusement, la vie nous offre parfois des rappels à l’ordre. J’ai changé, tant mieux, et je compte bien continuer à apprendre. S’il vous plaît, ne me complimentez pas en commentaires pour me rassurer. Je ne m’apitoie pas sur mon sort, je sais que j’ai fait de mon mieux avec ce que je pensais être juste à l’époque, mais je reconnais aussi que c’était des erreurs. Je n’ai pas besoin qu’on me dise que je suis une bonne personne, avoir conscience de tout ça et plus devrait être la base, la norme, donc on ne peut nier qu’il y ai du boulot! Comme le dirait mon chéri: Just don’t be a d*ck. xD Avec ce témoignage j’ai simplement envie d’ouvrir des conversations dans le milieu du bien-être, donc n’hésitez pas à partager vos ressentis, et merci de votre lecture! :D Bien à vous


2 vues

Agnès Blain

SIRET: 831 806 443 00014

06 95 05 98 89

agnesblainyoga@gmail.com

  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle